Gabriel-Rambault.fr

Sommaire

L'AUSTRALIE
Mercredi 16 Avril 2003

Suivant

Accéder directement au jour n° 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - Bilan

Météo Étapes Kilométrages  dans australie048
Maxi Mini Townsville - Mission Beach Journalier Cumul
Int : 31.2 °
Ext : 40°
Int : 22.8°
Ext : 23.6°
268 km 8605 km

Afin de ne pas tout perdre, avant de partir de Townsville, nous avons quand même décidé d'aller voir l'aquarium, le "Reef HQ" dans lequel des éléments de la barrière de corail ont été mis. C'était pas mal expliqué, mais nous sommes restés sur notre faim, car nous avions en mémoire le splendide aquarium géant réalisé par la France, à l'exposition universelle de Lisbonne.

 dans australie048 dans australie048
L'aquarium de Townsville.

Nous avons boudé l'Imax, juste à côté, car nous voulions arriver assez tôt à Mission Beach pour prévoir notre sortie en bateau sur la Grande Barrière de Corail. Pourtant, en disant qu'en France nous étions retraités, l'hôtesse nous avait accordé sans problème le tarif "pensioneer". En route, nous avons trouvé une jolie aire de repos qui, si elle n'était pas au bord de la route (bruit), ferait le bonheur des inconditionnels du camping gratuit, le texte étant facile à comprendre:

 dans australie048 dans australie048
L'aire de repos entre Townsville et Mission Beach.

Après cela, en traversant un petit pont sur une "creek", mon oeil a été attiré par un panneau et j'ai fait demi-tour pour aller le photographier. Voyez vous-mêmes :

 dans australie048

Nous avions vu ce panneau dans "Lonely Planet" et ne pensions pas le voir sur notre itinéraire. Et bien, c'est fait.

En plus, en arrivant au camping à 4h45 pm, nous voyons une affiche offrant une balade en bateau pour aller voir les crocodiles dans leur élément naturel et en liberté. Nous nous inscrivons et à 5h30 pm, nous partons en 4x4, traînant un gros bateau à fond plat, avec le chauffeur seul et faisant tout à la fois : chauffeur, pilote de bateau et spécialiste du crocodile.

 dans australie048 dans australie048 dans australie048
La chasse au Dahu !

Il faut que je vous raconte cette "chasse au dahu".

Au passage, dans un autre camping, nous avons récupéré un couple d'anglais. Notre guide nous amène alors sur un chemin de terre qui abouti à la rivière. Là ce sont de gros moustiques très voraces qui nous accueillent. On est 4 à gesticuler de tous les côtés pour essayer de les chasser. Et notre guide qui se marre. Enfin il nous sort une bombe de son bateau et nous invite à nous en passer partout, y compris sur le visage. Ça sent vraiment très mauvais, mais c'est efficace et les moustiques ne nous ennuieront plus de toute la soirée.

Le guide nous fait monter dans le bateau et commence à nous promener lentement dans ce marigot. Il nous montre les traces (photo de gauche) et nous dit de bien ouvrir l'oeil pour voir les crocodiles. Nous les ouvrons très grand, cherchons avec les jumelles... rien! Et ça dure. Le paysage est magnifique et nous sommes vraiment dans un espace vierge, inaccessible autrement qu'en bateau. Vers 7 h 30 pm, il arrête le bateau, sort une nasse, des appâts et met l'ensemble à l'eau, accroché à un bidon plastique en guise de bouée. Puis nous repartons. Nous continuons à chercher. Toujours rien! Il arrête à nouveau le bateau et l'amarre tranquillement à une souche. Il sort alors des boîtes, genre tupperware, et nous installe une petite table avec plateau de charcuterie, de divers légumes, fromage, dessert et boissons. Nous dînons donc tout simplement au fil de l'eau. On s'amuse un peu dans la conversation, car il parle assez vite, je ne comprends pas tout et ce sont les anglais qui me répètent plus lentement, puis je traduis à mon épouse.

On commence à ne plus croire au crocodile. Je fais même rire les anglais en comparant avec le monstre du Loch'Ness. Pour nous ça ressemble donc à une belle "chasse au dahu". Mais on le prend bien, car la promenade est vraiment formidable. La nuit est belle et la lune nous gratifie d'un bel éclairage de "pleine lune". Nous voyons même un très joli vol de ces "Flying Fox" que nous avions vus au zoo.

Nous repartons. Le pilote guide nous a donné de grosses torches électriques et nous a dit de bien chercher les gros yeux rouges du crocodile. Rien!

Il revient à la nasse, la tire de l'eau et en sort 4 ou 5 crabes. L'un de ceux-ci est teigneux et court au fond de l'embarcation. Le guide le massacre carrément avec une rame. Puis il rejette le tout à l'eau. Pas comestibles pour nous. Peut-être le sont-ils pour le crocodile et allons nous enfin le voir apparaître. Que nenni!

On continue donc à se promener au fil de l'eau et le temps se passe ainsi jusque vers 10 h pm, où notre guide et pilote nous ramène là où nous avions embarqué. Il échoue légèrement son bateau, nous dit de rester dedans et il va chercher son 4x4 pour faire reculer la remorque dans l'eau.

Au moment même où nous descendons de l'embarcation et mettons pied à terre, notre guide se met soudain à gesticuler, à crier, et à donner de grands coups d'accélérateur sur son moteur hors bord. Puis il nous crie de remonter vite, vite, dans le bateau et le fait aussitôt repartir au milieu du marigot. Il nous explique alors qu'il a vu le crocodile qui était là à nous attendre. Et un "big crocodile" en plus. Nous sommes au milieu de la rivière et il dirige sa torche très puissante vers l'embarcadère. Nous ne voyons rien!

Il est sûr de lui, continue à chercher, nous redit de chercher nous aussi les "yeux rouges", et, tout à coup, miracle! on les voit ces fameux "yeux rouges". Et on les voit bien! Il s'approche lentement, mais dès que le crocodile nous repère et fonce vers nous, il remet en marche arrière très rapide et nous éloigne. Nous avons enfin bien vu le crocodile, ses yeux rouges, et même son dos à la surface de l'eau. Il fait environ 4 mètres de long.

Le guide-pilote nous ramène alors vers l'embarcadère et nous donne l'ordre de rester absolument dans le bateau. Il amène l'embarcation à l'arrière de la remorque qui trempe toujours dans l'eau, et là, par un grand coup d'accélérateur dont il doit avoir l'habitude, il fait monter directement le bateau sur sa remorque, avec nous dedans. Il nous redit de ne pas bouger. Il attache rapidement la proue au timon de l'attelage, saute rapidement à terre, court à son volant, met en route et nous tire à environ 100 mètres sur la terre ferme. Seulement là, nous avons le droit de descendre du bateau!

Quelle aventure! nous en rions encore et les anglais avec nous.

Je n'ai jamais vu le "dahu", mais le crocodile et ses gros "yeux rouges", si... Une fois!

Prix du camping Big4 : 21,70 $

Impressions du jour :

Nous avons eu très chaud !

 

Suivant

Accéder directement au jour n° 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - Bilan