Gabriel-Rambault.fr

Sommaire

Un petit tour du Maroc
Nord et centre du pays

Vous pouvez stopper le défilement ou le faire changer de sens en le survolant avec la souris et en cliquant sur les boutons qui apparaissent.

 dans merzouga

Pour la technique :

Pied photo avec niveau à bulle.
Assemblage de 11 photos.
Logiciel : Panorama Maker et Viewer ci-dessous.
Nikon 3200
Focale 26mm F/11
Ouverture 3.9
Vitesse : 1/400
Pas de flash.

La composition logicielle de ce panorama est faite avec ce plugin :

Le viewer de Arnault Pachot.



Notre voyage au Maroc !

Par Gaby et Christiane Rambault

Ce périple n'a rien de très original, car nous n'avons utilisé que des bivouacs et des campings bien répertoriés par nos nombreux prédécesseurs. Ne cherchez donc pas dans cette page les renseignements sensationnels avec coordonnées GPS, etc. Il y en a une pléthore sur Internet.

Il y a 19 ans que nous avons effectué notre première expérience en camping-car et nous n'avions jamais eu l'occasion d'aller au Maroc pour x raisons familiales et autres.
On en revient, c'est donc chose faite !

On y retournera ?

Peu probable, il nous reste tant de chose à voir ailleurs et nous aimons la diversité.

Ça nous a plu ?

Oui pour les paysages !
Oui pour le coût de la vie (restaurant, nouriture, carburant...)
Oui pour certains contacts intéressants.
Oui pour le soleil.
Non pour la pluie.
Non pour certains autres contacts.
Non pour le harcèlement des quémandeurs (enfants et même adultes)
Non pour les routes.

4 oui - 4 non = match nul !

Sommes-nous aptes à ce genre de voyage dans les pays d'Afrique ?

Je ne crois pas.

Et pourtant !

Pour l'équipage qui nous a emmenés, c'était leur 11 ou 12ème voyage dans ce pays. C'était aussi le 3ème voyage pour le conducteur solo du 3ème camping-car. Ces 3 personnes nous avaient offert de nous y conduire et nous avons donc simplement suivi, restant toujours en fin de file. C'était généreux de leur part, puisqu'ils sont repassés par des endroits qu'ils avaient déjà visités. Ce sont de bons amis.

Nous avons même fait l'expérience de l'humanitaire, le couple accompagnateur faisant partie d'une association. Nous avons profité de notre grand coffre pour apporter presque 200 kg de livres scolaires dans un collège.

Alors...

Pour ce voyage je me contenterai donc de vous montrer notre itinéraire et quelques photos.
Ah, au fait ! C'est un comble, la météo :
- de Veigné (Tours) jusqu'à Casablanca à l'aller, la pluie, la pluie, la pluie...
- de Rabat jusqu'à Veigné au retour : la pluie, la pluie, la pluie...

Quelques réflexions :

Guides :

A Marrakech, nous avons eu la chance d'être abordés par un guide, parlant très bien français et qui nous a conduit toute la journée dans son minibus "tourisme". Prix : 100 dirhams par personne. Soit : 10 €. Pas cher et vraiment très intéressant.
Dans les Gorges du Dadès, le propriétaire du camping-restaurant à Oudinar, nous sert aussi de guide avec son minibus. Lui aussi s'avère être très intéressant et nous ne regrettons pas les 180 dirhams par personne, soit 18 €.
A Fès, c'est une autre histoire, bien que recommandé par Camping-Car Magazine et autres revues, le guide ALI (ils s'appelent tous Ali, mais il paraît que celui-là est l'unique !), ce guide Ali nous a gâché une bonne partie de la journée à cause de son joujou tout neuf : un téléphone portable Samsung Galaxy Tab 2. Il a passé son temps à téléphoner et nous a planté pendant 2h30 au moment du déjeuner. Guide à déconseiler, malgré son prix raisonable : 150 dirhams pour lui + 350 dirhams pour le taxi touristique.

Change :

Ci-dessus, j'ai arrondi les sommes en divisant par 10 simplement, alors que le taux réel était de 10,83 dirhams pour 1 €.

Kilomètres parcourus :

De Veigné à Veigné : 7.889 km, dont : 4.069 km au Maroc.

Prix du gas-oil :

Entre 1,35 et 1.4 € en France et Espagne
Environ 8.3 dirhams, soit 0.8 € au Maroc.

Consommation gas-oil : 1140 litres
Moyenne : 14,45 l/100km
C'est la consommation la plus faible que j'aie pu faire avec ce camping-car. Mais il faut dire aussi que nous roulions vraiment relax, à des allures d'escargots, étant quelquefois à 60 km/h et même 50 km/h en 6ème vitesse !
Coût total du gas-oil : 1.239,12 €, soit une moyenne de 1,09 € le litre, en tenant compte des 3 pays : France, Espagne et Maroc.

Prix des parkings-bivouacs ou des campings :

Entre 40 dirhams et 130 dirhams par nuitée/camping-car, avec électricité.

Les ennuis mécaniques et autres :

André, notre compagnon en solo, a subi un vol de porte-monnaie en Espagne, sur un parking de restaurant où on nous avait permis de passer la nuit. Il avait malheureusement oublié d'attacher ses portières avec des sangles et son porte-monnaie était sur sa table. Il s'est réveillé et a aperçu le voleur qui s'est bien sûr volatilisé.

Le camping-car de Charly et Odette a fait des siennes et s'arrêtait intempestivement sur la route. Faux contact dans le boîtier de fusibles. Un première réparation à Marrakech. 2 jours après, ça recommence. On pense connaître le fusible fautif. On le secoue, ça repart. Puis ça recommence 5 ou 6 fois. Au final un appel à l'assistance et réparation à Ouarzazatte. Enfin ça marche pour toute la fin du voyage.

Et pour nous ?
Avant de partir, nous avons dû régler un problème électrique : le chargeur de batteries ne fonctionne plus et notre concessionnaire n'a pas pu le changer, il ne se fabrique plus ! J'ai donc acheté un chargeur chez Norauto et l'ai mis en parallèle.
Toujours avant de partir, je fais réparer l'étanchéité chez le concessionnaire. Il y a des fuites aux 4 coins. Peine et argent perdus, sous la pluie du départ, les fuites sont toujours là.
En cours de route : au nord de l'Espagne, un grand bruit suspect à la roue arrière gauche. L'enjoliveur a dû toucher un trottoir ou autre obstacle, il est complètement tordu, irréparable et le support est cassé.
Arrivés au Maroc, au bout de quelques jours, la température du frigo est à 10°, alors que le compartiment congélateur semble rester à -17°. Ça va en empirant et à Agadir, la seule solution est d'aller chez le spécialiste local : Goncalves. Réparation : sortie du frigo, mise tête en bas pendant 24 heures puis remontage. Coût 2000 dirhams = 200 €. Ça marche pendant 8 à 10 jours, puis la température remonte à nouveau et là, catastrophe, même le congélateur n'en veut plus. Nous avons terminé le voyage en plaçant nos provisions dans les frigos de nos 2 coéquipiers. Diagnostic à l'arrivée : il vaut mieux changer le frigo, il a 9 ans.
Un caillou reçu d'un garnement, résultat : un trou dans l'alu de la porte de coffre arrière.
Un balai d'essuie-glace coupé et changé à Tafraoute. Coût : 75 dirhams, oui vous avez bien compris, ça fait environ 7 €. Le vendeur a refusé de m'en vendre un 2ème car il le gardait en stock...
Une attache de lit de cabine dont les vis sont tombées.
La roue avant droite "chante" au roulage. Sans doute du sable dans les plaquettes de frein.

Rencontre

A l'occasion de notre dépannage de frigo à Agadir, nous avons eu le plaisir de rencontrer un équipage des Routes de la Soie. Le seul de tout notre voyage.

Circulation et conduite :

De nombreuses routes classées "R..." sur la carte Michelin, sont en très mauvais état et très étroites.

Une théorie, avancée par de nombreux anciens, dit : "Quand vous voyez arriver en face de vous d'autres véhicules, ne vous posez pas de question, rangez-vous ou jetez-vous sur le bas côté et laissez-les passer, ils sont chez eux..."
L'idée est tellement bonne qu'elle a un gros défaut : celui qui vient en face ne prend même pas la peine de ralentir, et en passant vous projette des cailloux sur le pare-brise. Résultat : notre chef de file est revenu avec un éclat de la taille d'un verre à vin, juste en face de ses yeux ! Un pare-brise à changer.

Personnellement, j'ai adopté et je préconise une autre attitude : quel que soit le véhicule en face, je commence par ralentir, je reste sur la route et lui fait des appels de phare pour qu'il ralentisse lui aussi (à plus forte raison s'il s'agit des colonies de 4x4 touristiques). Lorsque le véhicule arrive à 50 m, j'ai 2 options :
- Pour des camions ou autocars, je me range sur le bas côté et très souvent j'obtiens un signe de la main pour le merci.
- Pour les voitures, je reste sur la route et ce sont elles qui alors se déportent sur le bas côté. Je fais alors un petit signe de la main pour les remercier.

Dans tous les cas, ça se passe à vitesse raisonable et il n'y a plus de projection de caillou.

Une seule fois, j'ai eu une voiture qui s'est arrêté face à moi et son chauffeur insistait pour que je me range. Je n'ai pas cédé. Il a rouspété. Et quand je l'ai pris en photo, il a dégagé et est passé sur le bas-côté.

Carte de notre itinéraire.

Autre récit :

Un autre récit plus détaillé sera fourni dans un mois ou deux, le temps de classer les quelques 1600 photos de ce beau voyage !

Panoramique sur les Gorges du Dadès - Maroc.

Panoramique sur la ville de Fès - Maroc.